Martin Scorsese, l’émotion par la musique

Sur le thème de La passion selon Saint Matthieu de Bach (Casino), Martin Scorsese nous balade dans New York City et son quartier de Little Italy, menant une conversation très dense où il livre ses influences musicales à chercher dès l’enfance et leur rôle dans ses films.

C’est bien à la musique qu’il songe d’abord lorsqu’il est lancé sur un projet, s’en imprégnant, tout en dessinant les scènes en suivant l’ordre du montage. Ensuite seulement, il insère les dialogues. Selon le cinéaste, si « elle » est bien un personnage à part entière dans son œuvre, elle ne doit pas pour autant diriger l’émotion, comme c’est souvent le cas pour indiquer s’il faut se sentir triste ou heureux, et, finalement, conditionner les pulsions du spectateur. Au contraire, il a toujours veillé à ce que ses propositions musicales installent un contrepoint radical dans l’action.


Réalisateurs : Clara Kuperberg & Robert Kuperberg
Produit par LGM Productions
Année : 2005
Durée : 52 minutes
Diffuseur : Ciné Cinéma


Casting

Martin Scorsese
Réalisateur


Sélectionné et projeté par le Centre Pompidou dans le cadre de l’exposition : Intégrale Martin Scorsese de novembre 2005 à mars 2006

Mention spéciale au Festival du Louvre Classique en Images